Les tensions sur le marché du travail au 4e trimestre 2008

JPEG - 6.6 ko

Au quatrième trimestre 2008, l’indicateur de tension sur le marché du travail, qui rapporte les offres d’emploi aux demandes d’emploi recueillies par Pôle emploi, a chuté fortement (-10,8 % sur le trimestre et -18,9 % sur un an en données corrigées des variations saisonnières) sous l’effet conjugué d’une baisse importante du nombre d’offres d’emploi collectées auprès des employeurs (-8,7 % ce trimestre) et d’une hausse du nombre de demandes enregistrées (+1,6 %). La baisse des offres d’emploi collectées par Pôle emploi a touché, dans des proportions variables, presque tous les domaines professionnels tandis que la hausse des demandes d’emploi a concerné aussi une très grande majorité des domaines professionnels. Ce trimestre, la baisse des tensions sur le marché du travail s’est diffusée à tous les domaines professionnels et à toutes les régions.

La part des offres durables (sous contrat de plus de 6 mois) a continué à baisser ce trimestre et l’écoulement des demandes d’emploi s’est avéré plus difficile qu’au cours des trimestres précédents.

Dans le domaine professionnel du bâtiment et des travaux publics, la diminution des tensions sur le marché du travail, amorcée depuis début 2006, s’est accentuée en 2008, notamment en fin d’année (-21,1 % au quatrième trimestre 2008 et -36,4 % sur un an). La diminution de l’indicateur de tension a touché, sur un an, toutes les familles professionnelles. Elle a été particulièrement marquée pour les ouvriers qualifiés des travaux publics, du béton et de l’extraction, pour les ouvriers qualifiés du gros œuvre du bâtiment ainsi que pour les conducteurs d’engins et les cadres du BTP.

Les tensions sur le marché du travail ont diminué aussi fortement au quatrième trimestre 2008 dans tous les domaines professionnels industriels renforçant encore la tendance amorcée depuis le début de l’année 2008 (-18,6 % par rapport au trimestre précédent et -33,0 % sur un an).

Les baisses les plus importantes ce trimestre ont concerné la mécanique, travail des métaux (-25,3 % ce trimestre et -44,8 % sur un an) et la maintenance (-21,6 % ce trimestre, et -29,7 % sur un an), alors que les domaines de l’électricité, électronique (-17,2 % ce trimestre et -19,3 % sur un an) et des process (-7,8 % ce trimestre et -25,4 % sur un an) ont été relativement moins touchés ce trimestre. Le retournement à la baisse des tensions sur les métiers de l’industrie, plus récent que dans le domaine du BTP, est très important : l’indicateur de tension n’est resté au dessus de sa moyenne de longue période, ce 4ème trimestre 2008, que pour les métiers de l’électricité et de l’électronique et pour les ingénieurs et cadres de l’industrie.

Pour les professions du tertiaire, les tensions entre offres et demandes d’emploi ont diminué également au quatrième trimestre 2008 (-8,7 % ce trimestre et -13,9 % sur un an) dans la grande majorité des domaines professionnels. Quelques professions ont connu cependant des tensions croissantes ce trimestre : les aides soignants (+15,9 %), les infirmiers et les sages-femmes (+14,4 %), les employés et techniciens des assurances (+3,0 %). Le retournement de conjoncture ayant été pour l’instant moins prononcé pour les métiers du tertiaire, quelques domaines connaissent encore des tensions plus élevées que leur moyenne de longue période : comme la santé, action sociale, culturelle et sportive et la gestion administration des entreprises.

- Premières Informations 2009-16.1 - Les tensions sur le marché du travail au 4ème trimestre 2008