Les tensions sur le marché du travail au 3e trimestre 2008

JPEG - 6.6 ko

Au troisième trimestre 2008, l’indicateur des tensions sur le marché du travail, qui rapporte les offres d’emploi aux demandes d’emploi collectées par Pôle emploi, est resté quasiment stable (-0,1 %) après avoir diminué au cours des deux premiers trimestres 2008. Le nombre d’offres d’emploi déposées par les employeurs ainsi que le nombre de demandes enregistrées sont restées stables ce trimestre.

L’écoulement des demandes d’emploi a cependant continué de diminuer dans l’ensemble des grands domaines professionnels, et la part des offres durables a baissé ce trimestre.

Ce résultat global recouvre toutefois des évolutions contrastées selon les domaines professionnels.

Dans le domaine professionnel du bâtiment et des travaux publics, les tensions sur le marché du travail ont continué à diminuer de manière importante au troisième trimestre 2008 (-3,5 % en données corrigées des variations saisonnières par rapport au trimestre précédent et -18,9 % sur un an) ; l’indicateur est même devenu inférieur à sa moyenne sur longue période (0,62 ce trimestre contre 0,73 en moyenne du premier trimestre 1998 au troisième trimestre 2008). Sur un an, la diminution de l’indicateur de tensions touche toutes les familles professionnelles, mais elle est particulièrement marquée pour les ouvriers qualifiés des travaux publics, du béton et de l’extraction, pour les ouvriers qualifiés du gros oeuvre du bâtiment ainsi que pour les conducteurs d’engins et les cadres.

Les tensions sur le marché du travail diminuent aussi fortement ce troisième trimestre 2008 dans la quasi-totalité des domaines professionnels industriels (-3,7 % par rapport au trimestre précédent et -6,8 % sur un an). Parmi les exceptions, les tensions ne diminuent pas pour les ingénieurs et cadres de l’industrie (+2,1 % par rapport au trimestre précédent et +2,2% sur un an) et des métiers de l’électricité électronique (+0 % sur le trimestre et +7,3 % sur un an). Le retournement à la baisse de la conjoncture sur les métiers de l’industrie étant plus récent que dans le domaine du BTP, l’indicateur de tension demeure plus élevé au troisième trimestre 2008 que la moyenne de longue période (0,79 contre 0,70 pour l’ensemble des professions de type industriel). Ce n’est pas le cas pour les professions du domaine des industries de process où les tensions sont désormais inférieures à la moyenne de longue période.

Pour les professions du tertiaire, les tensions entre offres et demandes d’emploi sont restées stables ce trimestre (-0,1 %) et en baisse limitée sur un an (-1,1% par rapport au troisième trimestre 2007). Cette stabilité relative résulte de situations variées. Sur un an, les tensions sur le marché du travail ont diminué significativement dans le domaine de l’administration gestion des entreprises, en particulier pour les cadres administratifs comptables et financiers, et dans le domaine transports, logistique et tourisme, en particulier pour les ouvriers qualifiés de la manutention. Pour les professions du commerce, les tensions sur le marché du travail ont fortement baissé sur un an dans tous les métiers sauf pour les caissiers et employés de libre service où elles ont fortement augmenté. Les tensions ont nettement augmenté dans le domaine de la santé et l’action sociale, culturelle et sportive, en particulier pour les infirmiers et les aides soignants. Un rebond est à souligner ce trimestre dans le domaine de la banque et des assurances (+4,2 %) après deux trimestres de baisses sensibles. Le ratio des tensions sur le marché du travail demeure supérieur au troisième trimestre 2008 à sa moyenne de longue période pour l’ensemble du domaine tertiaire (0,67 contre 0,64).

- Premières Informations 2009-07.1 - Les tensions sur le marché du travail au 3ème trimestre 2008