Les tensions sur le marché du travail au 1er trimestre 2009

JPEG - 6.6 ko

Au premier trimestre 2009, l’indicateur de tension sur le marché du travail, qui rapporte les offres d’emploi aux demandes d’emploi recueillies par Pôle emploi, a fortement reculé pour le deuxième trimestre consécutif (-18,8 % sur le trimestre, après -10,8 % au quatrième trimestre 2008 et -33,9 % sur un an en données corrigées des variations saisonnières). Cette diminution exceptionnelle résulte d’une baisse importante du nombre d’offres d’emploi collectées auprès des employeurs(-14,9 % ce trimestre) et d’une hausse du nombre de demandes enregistrées (+4,6 %). Ces évolutions ont concerné, dans des proportions variables, tous les domaines professionnels. La baisse des tensions sur le marché du travail a concerné toutes les régions de France métropolitaine.

La part des offres durables (sous contrat de plus de 6 mois) a également continué à diminuer et l’écoulement des demandes d’emploi s’est avéré plus difficile qu’au cours des trimestres précédents. Dans le domaine professionnel du bâtiment et des travaux publics, la diminution des tensions sur le marché du travail, amorcée depuis début 2006, s’est accentuée en 2008, et se poursuit de manière très sensible au 1er trimestre 2009 (-19,1 % au premier trimestre 2009 et -45,6 % sur un an). Sur un an, l’indicateur de tension a diminué pour toutes les familles professionnelles. Cette baisse a été particulièrement marquée pour les ouvriers non qualifiés du gros œuvre du bâtiment, les ouvriers qualifiés du gros œuvre et des travaux publics ainsi que pour les conducteurs d’engins, les cadres et les techniciens du bâtiment. La baisse du nombre d’offres d’emploi enregistrées s’accompagne d’une diminution très sensible de la part des offres sur contrats de six mois et plus.

Dans les domaines industriels, la baisse des tensions sur le marché du travail, amorcée au deuxième trimestre 2008, s’est fortement accentuée depuis le quatrième trimestre 2008. L’indicateur de tensions chute de -31,6 % au premier trimestre 2009 par rapport au trimestre précédent et de -54,2% sur un an. Ce trimestre, la baisse des tensions sur le marché du travail s’est généralisée à tous les domaines professionnels industriels.

La baisse sur un an la plus importante a concerné la mécanique, travail des métaux (-68,9 %). Comme pour le BTP, la diminution des offres d’emploi s’accompagne d’une baisse très sensible de la part des offres durables.

Pour les domaines du tertiaire, les tensions entre offres et demandes d’emploi diminuent également au premier trimestre 2009 mais de manière un peu moins importante globalement que dans les domaines précédents (-16,2 % ce trimestre et -28,5 % sur un an). Le recul des tensions n’acommencé qu’au troisième trimestre 2008. La baisse sur un an concerne toutes les professions à l’exception des aides soignants (+4,0 %), des infirmiers et sages-femmes (+22,0 %). Les baisses annuelles les plus marquées sont observées dans les transports, la logistique et le tourisme(-50,6 %), les études et recherches (-48,7 %), l’informatique (-39,7 %), pour les cadres des banques et assurances (-36,7 %) et dans l’hôtellerie-restauration-alimentation (-34,0 %). La baisse de l’offre d’emploi collectée pour les professions du domaine tertiaire ne s’accompagne pas ce trimestre d’une baisse de la part des offres sur contrat de plus de 6 mois : le nombre d’offres temporaires ou occasionnelles diminue au même rythme que l’offre d’emploi durable.

Premières Informations 2009-29.1 - Les tensions sur le marché du travail au 1er trimestre 2009