Les tensions sur le marché du travail au 1er trimestre 2007

JPEG - 6.6 ko

Le nombre d’offres d’emplois déposées par les employeurs à l’ANPE reste bien orienté au 1ertrimestre 2007 : +2,5 % par rapport au 4e trimestre 2006, et +5,4 %sur un an.

Les flux de demandes enregistrées s’accroissent également : +1,3 % sur le trimestre et +3,7 % sur un an. Ainsi, le ratio des offres d’emplois sur les demandes d’emplois se stabilise globalement depuis le 2ème trimestre 2006. Dans un contexte de baisse du nombre de demandeurs d’emploi en fin de mois, l’accroissement des flux de demandes enregistrées traduit l’augmentation du chômage récurrent.

Le nombre d’offres d’emplois enregistrées augmente, mais la part des offres sur contrats à durée indéterminée ou de plus de six mois diminue depuis quelques trimestres. Elle est de 43,7 % au 1er trimestre 2007, elle était de 44,9 % au 2ème trimestre 2006. La tendance à la baisse observée entre fin 2000 et fin 2004, s’était inversée de début 2005 à mi-2006. Par ailleurs, le taux d’écoulement des demandes d’emploi poursuit sa hausse régulière depuis le premier trimestre 2005.

Les tensions sur le marché du travail s’accroissent pour les métiers industriels, tandis qu’elles reculent nettement dans ceux du BTP. Pour les domaines tertiaires, elles restent globalement stables.

Dans le BTP, le ratio des offres sur demandes enregistrées baisse dans la plupart des métiers, en particulier pour les ouvriers qualifiés du gros œuvre du bâtiment et les ouvriers qualifiés des travaux publics. En revanche, elles s’accroissent ce trimestre pour les cadres et les conducteurs d’engins du bâtiment et des travaux publics.

Dans l’industrie, les tensions augmentent dans les métiers des industries de process (en particulier pour les ouvriers non qualifiés), dans la mécanique et le travail des métaux (en particulier pour les ouvriers qualifiés travaillant par formage du métal et les ouvriers qualifiés et non qualifiés de la mécanique) et dans l’électricité. Dans les métiers de la maintenance, la forte hausse des tensions constatée aux trimestres précédents marque le pas.

Pour les métiers du tertiaire, les tensions diminuent dans la santé et l’action sociale (malgré une forte progression pour les aides-soignants), dans l’informatique et, à un degré moindre, dans l’hôtellerie-restauration. Dans la plupart des autres domaines professionnels (commerce, gestion, administration des entreprises, banque et assurances, services aux particuliers et aux collectivités, transports…), elles baissent légèrement ou restent stables ce trimestre.

Premières Informations 2007.31.1 - Les tensions sur le marché du travail au premier trimestre 2007