Les structures de l’insertion par l’activité économique

Un accompagnement très diversifié durant le parcours d’insertion

JPEG - 9.3 ko

Le taux d’encadrement des salariés en insertion dans le secteur de l’insertion par l’activité économique est très variable selon les structures. Chaque permanent en charge de l’accompagnement dans les entreprises d’insertion et les ateliers et chantiers d’insertion suit entre 2 et 4 salariés contre 10 ou plus dans les associations intermédiaires et les entreprises de travail temporaire d’insertion.

Cette différence résulte en partie de leurs activités : production pour les premières et mise à disposition auprès de clients pour les secondes. Les structures recourent à une multiplicité d’outils pour bien accompagner les salariés durant leur parcours d’insertion : désignation d’un référent, remise d’un livret d’accueil, entretiens de suivi, bilans socioprofessionnels, etc…

L’accompagnement dispensé diffère selon la nature des difficultés sociales rencontrées par les salariés : les problèmes administratifs et d’accès aux droits, de mobilité, de logement et d’endettement sont ceux pour lesquels les responsables de structures déclarent le plus souvent mettre en œuvre un accompagnement. Il varie également selon l’intensité des difficultés rencontrées : plus de 80 % des structures augmentent la fréquence des entretiens avec les permanents lorsque leurs salariés rencontrent davantage de difficultés.

- Dares Analyses 2016-019 - Les structures de l’insertion par l’activité économique. Un accompagnement très diversifié durant le parcours d’insertion

- Données à télécharger - Les structures de l’insertion par l’activité économique. Un accompagnement très diversifié durant le parcours d’insertion