Les sortants des listes de Pôle emploi en 2012

Avec la persistance de la crise, les sorties pour reprise d’emploi sont moins nombreuses

GIF - 3.9 ko

En 2012, chaque mois, le taux de sortie des catégories A, B, C des listes de Pôle emploi s’est établi, tous motifs confondus, à 9,0 % en moyenne, soit une baisse de 0,6 point par rapport à 2011 et de 3,5 points par rapport à 2007. Le taux de sortie pour reprise d’emploi, qui s’était stabilisé depuis 2009 autour de 4,7 %, est à nouveau en léger repli : il atteint 4,3 % en moyenne sur 2012 (-0,4 point par rapport à 2011 et -2,2 points par rapport à 2007). Cette baisse, partagée par les hommes et les femmes, concerne toutes les tranches d’âge et aussi bien les demandeurs d’emploi de longue durée que ceux inscrits depuis moins longtemps.

Parmi les emplois occupés à la sortie, les contrats dits longs, qui regroupent CDI, contrats de 6 mois ou plus et créations d’entreprise, sont majoritaires (62 % en 2012).
Les seuls CDI représentent 30 % des emplois occupés à la sortie (-2 points entre 2011 et 2012). Sur un an, le poids des CDD de moins de 6 mois a progressé (+2 points, soit 23 % en 2012).

En 2012, 41 % des sortants pour reprise d’emploi continuaient à chercher un emploi (soit 7 points de plus qu’en 2007), recherche principalement motivée par la nature du contrat de travail retrouvé ou sa durée (38 % des cas).

- Dares Analyses 2014-059 - Les sortants des listes de Pôle emploi en 2012. Avec la persistance de la crise, les sorties pour reprise d’emploi sont moins nombreuses