Les salariés des structures de l’insertion par l’activité économique

D’autant plus accompagnés que leurs difficultés sont importantes

GIF - 3.9 ko

Les salariés des ateliers et chantiers d’insertion (ACI) et des entreprises d’insertion (EI), plus éloignés de l’emploi, sont plus souvent accompagnés que ceux des associations intermédiaires (AI) et des entreprises de travail temporaire d’insertion (ETTI) et ce, tout au long de leur passage par ces structures.

L’accompagnement dont ils bénéficient est aussi plus diversifié, qu’il s’agisse de conseils sur la manière de faire le travail, d’aide pour régler leurs problèmes personnels ou encore pour définir un projet professionnel : 30 % des salariés des ACI et 20 % des salariés des EI ont ainsi été accompagnés sur ces trois volets, contre moins de 5 % des salariés des autres structures.

Cinq types de parcours des salariés en insertion se dégagent en fonction de leurs caractéristiques et des difficultés qu’ils rencontrent. De manière générale, les salariés sont d’autant plus accompagnés et formés que leurs difficultés sociales et d’accès à l’emploi sont nombreuses.

- Dares Analyses 2015-034 - Les salariés des structures de l’insertion par l’activité économique. D’autant plus accompagnés que leurs difficultés sont importantes