Les salaires par secteur et par branche professionnelle en 2013

Ralentissement dans la majorité des branches

JPEG - 5.4 ko

En 2013, dans le secteur privé et les entreprises publiques, la rémunération brute mensuelle moyenne des salariés en équivalent-temps plein (EQTP) s’est élevée à 2 912 euros et le salaire moyen net de tous prélèvements sociaux à 2 202 euros. Il est notamment soutenu par la rémunération nette des salariés restés sur le même poste de travail en 2012 et en 2013, structurellement plus élevée que la moyenne (2 266 euros).

Les salaires nets ont continué de ralentir en 2013 (+0,7 %, après +1,6 %) dans la plupart des secteurs sauf dans ceux de la cokéfaction-raffinage, les activités financières et d’assurance et les transports entreposage. En euros constants, le salaire net moyen a de nouveau reculé (-0,2 %), sauf dans l’industrie et la construction (+0,4 %). Le ralentissement des salaires a aussi prévalu dans la majorité des branches professionnelles. Seules les branches du bâtiment Etam (employés, techniciens, agents de maîtrise) et de l’immobilier ont enregistré des hausses plus importantes en 2013 qu’en 2012. Dans celle des banques, le recul des salaires a été moins important en 2013 qu’en 2012.

Plus l’entreprise est grande, plus les salaires nets moyens sont élevés et plus la dispersion des salaires est importante. Par secteur d’activité ou par branche professionnelle, l’éventail des salaires également est d’autant plus ouvert que les salaires nets moyens sont élevés.

L’écart de salaire net entre les femmes et les hommes baisse régulièrement depuis 2008. Il est de -19,0 % en moyenne en 2013, et s’échelonne entre -0,4 % dans la construction et -39,0 % dans les activités financières et d’assurances.

- Dares résultats 2016-021 - Les salaires par secteur et par branche professionnelle en 2013. Ralentissement dans la majorité des branches

- Données à télécharger - Les salaires par secteur et par branche professionnelle en 2013. Ralentissement dans la majorité des branches