Les préretraites publiques en 2007

Le déclin se poursuit

JPEG - 7.6 ko

En 2007, 10 400 salariés du secteur privé sont entrés dans un dispositif de préretraite publique, soit un recul de 21 % par rapport à 2006. Trois dispositifs connaissent encore un nombre significatif d’entrées : la cessation anticipée des travailleurs de l’amiante (CAATA), l’allocation spéciale du Fond national pour l’emploi (AS-FNE) et la cessation anticipée de certains travailleurs salariés (CATS). La baisse des entrées en 2007 s’explique notamment par la chute des adhésions à la CATS.

Fin 2007, 81 025 personnes bénéficient de préretraites publiques du secteur privé. Elles sont allocataires de quatre dispositifs : la CAATA, la CATS, l’AS-FNE et la préretraite progressive (PRP). Le nombre de bénéficiaires décroît de 21 % en 2007, suite notamment au déclin de la PRP et de la CATS. Ainsi, alors que 2,4 % des personnes de 55 à 64 ans étaient en préretraite publique en 2003, elles ne sont plus que 1,3 % en 2006, sous l’effet à la fois du resserrement des conditions d’accès et de la restriction du financement public.

Les bénéficiaires de préretraites publiques du secteur privé sont en majorité des hommes, ouvriers ou employés.

Les crédits consacrés aux allocations de préretraites publiques se sont élevés, en 2007, à 795 millions d’euros, soit environ la moitié de la dépense engagée en 2003 (hors CAATA).

- Premières Synthèses 2009-09.3 - Les préretraites publiques en 2007 - Le déclin se poursuit