Les parcours d’accompagnement vers l’emploi des salariés licenciés pour motif économique

Comparaison entre le contrat de transition professionnelle, la convention de reclassement personnalisé et l’accompagnement classique de l’ANPE

JPEG - 7.6 ko

Depuis avril 2006, les salariés licenciés pour motif économique dans des entreprises de moins de 1 000 salariés peuvent se voir proposer une convention de reclassement personnalisé (CRP) ou, dans certains bassins d’emploi, un contrat de transition professionnelle (CTP).

Ceux qui refusent d’entrer dans ces dispositifs ou ceux auxquels ils ne sont pas proposés bénéficient de l’accompagnement « classique » de l’ANPE dans le cadre du suivi mensuel personnalisé.

Selon une enquête réalisée début 2008 auprès de personnes licenciées au 2nd semestre 2006, les demandeurs d’emploi qui ont accepté le suivi en CTP ou CRP souhaitaient avant tout bénéficier d’une meilleure indemnisation et d’un accompagnement renforcé. Deux tiers de ceux qui ont refusé pensaient retrouver un emploi rapidement grâce à leurs relations.

Les personnes suivies en CTP et CRP ont bénéficié d’un accompagnement plus intense que les autres licenciés économiques suivis par l’ANPE : prise en charge plus rapide, suivi plus individualisé, entretiens plus fréquents, prestations plus nombreuses. Le CTP se distingue par le nombre supérieur de formations.

Davantage d’offres d’emploi sont proposées dans le cadre d’un CTP ou d’une CRP. Les demandeurs d’emploi se déclarent majoritairement tout à fait ou assez satisfaits du suivi réalisé, les bénéficiaires du CTP étant néanmoins plus nombreux à se déclarer tout à fait satisfaits des actions réalisées dans le cadre de la recherche d’emploi.

- Premières Synthèses 2009-43.2 - Les parcours d’accompagnement vers l’emploi des salariés licenciés pour motif économique : Comparaison entre le contrat de transition professionnelle, la convention de reclassement personnalisé et l’accompagnement classique de l’ANPE