Les mouvements de main-d’œuvre en 2013

Forte augmentation des entrées en CDD dans le tertiaire

JPEG - 2.6 ko

En 2013, 83,6% des embauches ont été réalisées en contrat à durée déterminée, soit une hausse de 2,3 points par rapport à 2012. Dans le tertiaire, la part des CDD dans les embauches augmente également et atteint 85,3%. Dans l’industrie et la construction, les CDD représentent respectivement 67,9 % et 60,6 % des recrutements, en très légère baisse.

Le taux d’entrée en CDD, qui rapporte les embauches en CDD à l’emploi salarié moyen, se situe à 49,0 %, en hausse de 6,4 points par rapport à 2012.
Cette tendance est portée par le tertiaire (+8,5 points), l’industrie et la construction ayant des évolutions opposées mais de plus faible ampleur. Le taux d’entrée en CDI s’établit quant à lui à 9,6 %, en baisse de 0,2 point.

Alors que le taux d’entrée en CDD augmente pour toutes les classes d’âge, le taux d’entrée en CDI recule pour les 15-24 ans et pour les 25-49 ans.

Les CDD d’une durée très courte sont plus nombreux.
La moitié des CDD échus en 2013 ont duré 10 jours ou moins, contre 14 jours ou moins en 2012. Ce phénomène touche principalement le tertiaire.

Les taux de démission de CDD et de CDI reculent chacun de 0,2 point. Toutes les classes d’âge sont touchées. La baisse concerne particulièrement les ouvriers peu qualifiés. Seuls les employés peu qualifiés font exception avec un taux de démission de CDI en légère hausse.

Dares Indicateurs 2014-094 - Les mouvements de main-d’œuvre en 2013. Forte augmentation des entrées en CDD dans le tertiaire