Les mouvements de main-d’œuvre en 2009

une légère reprise de la rotation malgré une baisse de l’emploi

JPEG - 2.6 ko

Dans un contexte général de forte baisse de l’emploi salarié, la rotation de la main-d’œuvre, hors intérim, s’est accrue modérément en 2009, après s’être sensiblement infléchie en 2008. Cette progression est due au seul secteur tertiaire, avec des sorties pour fin de CDD en forte augmentation, notamment de CDD de moins d’un mois. La rotation poursuit son repli dans l’industrie et la construction.

D’une manière générale, la baisse du taux d’embauches en CDI, amorcée en 2008, s’accentue en 2009, alors que les embauches en CDD, en baisse aussi en 2008, redémarrent.
Conséquence de la dégradation du marché du travail, les démissions diminuent et les licenciements économiques sont à la hausse en 2009. Les périodes d’emploi sont quant à elles de plus en plus courtes.

La hausse de la rotation de la main-d’œuvre dans le secteur tertiaire ne concerne pas les moins de 30 ans, essentiellement en raison de moindres entrées. Les jeunes hommes subissent une baisse des embauches en CDI particulièrement importante.

- Dares Indicateurs 2011-005 - Les mouvements de main-d’œuvre en 2009 : une légère reprise de la rotation malgré une baisse de l’emploi