Les mouvements de main-d’œuvre en 2008

un fléchissement après un début d’année en hausse

JPEG - 7.6 ko

Après s’être beaucoup accrue au cours de l’année 2007, la rotation de la main-d’œuvre, hors recours à l’intérim, poursuit sa hausse au début de l’année 2008 avant de se replier progressivement à partir du deuxième trimestre.

Cet infléchissement de la rotation au cours de l’année 2008 s’explique par la dégradation de la situation conjoncturelle. L’effet du ralentissement économique se traduit dès le deuxième trimestre par un repli très prononcé du recours à l’intérim, suivi au second semestre d’un net infléchissement du taux d’embauche.

Conséquence également de la dégradation du marché du travail, les démissions diminuent et les licenciements économiques augmentent au dernier trimestre 2008.

L’infléchissement de la rotation de la main-d’œuvre est plus marqué pour les salariés de moins de 30 ans, essentiellement sous l’effet du recul des embauches. La baisse des embauches est particulièrement importante chez les jeunes hommes.

- Premières Synthèses 2009-44.2 - Les mouvements de main-d’œuvre en 2008 : un fléchissement après un début d’année en hausse