Les mouvements de main-d’œuvre en 2006

JPEG - 7.6 ko

En 2006, la progression de l’emploi salarié dans les établissements de dix salariés et plus s’accompagne d’une hausse du taux de rotation. Dans le secteur tertiaire, la part des embauches en CDI diminue. Elle augmente, en revanche, dans l’industrie et dans la construction.

Sur 1 000 salariés présents en début d’année, 68 démissionnent au cours de l’année, 24 sont licenciés pour motif personnel, et six pour motif économique, des proportions globalement stables depuis 2004. En revanche, les taux de départ en retraite augmentent et dépassent le niveau élevé de 2004 : 14 salariés sur 1 000 en 2006.

- Premières Synthèses 2008-16.3 - Les mouvements de main-d’œuvre en 2006