Les mouvements de main-d’œuvre au 3e trimestre 2005

le taux de rotation augmente

JPEG - 6.6 ko

Signe d’une meilleure conjoncture, au troisième trimestre 2005, la rotation de la main-d’œuvre hors intérim progresse à nouveau très légèrement pour le deuxième trimestre consécutif.

Le taux d’entrée augmente, alors que le taux de sortie fléchit un peu. Au total, l’emploi progresse à nouveau, après la quasi-stagnation du trimestre précédent. La part des embauches sous contrat à durée déterminée (CDD) diminue en lien, pour partie, avec l’introduction du contrat « nouvelles embauches » pour les entreprises comptant au plus vingt salariés.

Elle demeure néanmoins largement majoritaire, sauf dans le secteur de la construction où elle a nettement baissé au troisième trimestre 2005. Le taux de recours à l’intérim est globalement stable, y compris dans le secteur de la construction où il avait fortement augmenté au premier semestre 2005. La part des départs à la retraite dans les sorties augmente légèrement dans tous les secteurs d’activité.

La part des CDD dans les embauches diminue pour les salariés d’au moins 50 ans. Elle demeure un peu plus élevée pour les moins de 30 ans. Hors transferts, fins de période d’essai et fins de CDD, les salariés les plus âgés démissionnent plus rarement et sont plus fréquemment licenciés que leurs cadets.
Lorsqu’ils sont licenciés, les jeunes le sont plus rarement pour un motif économique.

- Premières Informations 2006-37.1 - Les mouvements de main-d’œuvre au troisième trimestre 2005 : le taux de rotation augmente