Les mouvements de main d’œuvre au 1er trimestre 2005

JPEG - 6.6 ko

Au premier trimestre 2005, la rotation de la main-d’œuvre hors intérim fléchit dans les trois grands secteurs d’activité. Cette baisse est due à celle des sorties, alors que les entrées conservent leur niveau antérieur du troisième trimestre 2004. Depuis plusieurs trimestres, les taux d’entrée et les taux de sortie tendent à diminuer dans les petits établissements et à croître dans les plus grands.

Alors que les embauches sous contrat à durée déterminée (CDD) sont traditionnellement majoritaires, ce n’est plus le cas dans le secteur de la construction où leur part a encore diminué. En revanche, cette part tend à augmenter depuis 2001 dans le tertiaire.

La part des CDD dans les embauches diminue nettement pour les cadres où ce type de contrat est le moins fréquent. Les employés et les ouvriers non qualifiés sont les plus souvent recrutés sous cette forme de contrat.

Pour l’industrie, la part des licenciements économiques dans les sorties, ainsi que celle des départs à la retraite, baissent, alors que celle des licenciements pour motifs personnels augmente

- Premières Informations 2006-05.1 - Les mouvements de main d’œuvre au premier trimestre 2005