Les mouvements de main-d’oeuvre au premier trimestre 2004 : la hausse des entrées et sorties se prolonge

JPEG - 6.6 ko

Au premier trimestre 2004, la rotation de la main-d’œuvre continue d’augmenter dans les établissements de 10 salariés ou plus, prolongeant la tendance du trimestre précédent. L’emploi hors intérim repart à la hausse dans les secteurs de la construction et du tertiaire, tandis que l’industrie continue à détruire des emplois. Dans un contexte économique un peu plus favorable, la part des licenciements pour motif économique ou pour un motif autre dans les sorties d’emploi est en baisse. Les cadres sont les premiers bénéficiaires de cette baisse.

Les sorties pour démission diminuent pour le deuxième trimestre consécutif. Le recul au premier trimestre 2004 est le fait des petits comme des grands établissements, dans les trois grands secteurs d’activité. La propension à démissionner diminue pour les ouvriers (qualifiés et non qualifiés) et les employés. Elle repart légèrement à la hausse pour les professions intermédiaires et les cadres.

Premières Informations 2005-09.2 - Les mouvements de main-d’œuvre au premier trimestre 2004 : la hausse des entrées et sorties se prolonge