Les mouvements de main-d’œuvre au 1er semestre 2009

JPEG - 2.6 ko

Après un net infléchissement au cours de l’année 2008, le taux de rotation, défini comme la moyenne des taux d’entrée et de sortie, a continué à diminuer légèrement au premier trimestre de 2009 avant de se redresser au deuxième trimestre. Il s’élève ainsi à 10,5 % à la fin du premier semestre de 2009, contre 10,3 % à la fin 2008.

Cette hausse de la rotation provient de l’intensification des mouvements d’entrées et de sorties liés aux contrats à durée déterminée (CDD) dans le secteur tertiaire.

Les effets de la crise se font par ailleurs sentir à travers la poursuite de la forte baisse des embauches en contrat à durée indéterminée (CDI) et des sorties pour démission ainsi que par l’augmentation des licenciements économiques.

- Dares Indicateurs 2010-026 - Les mouvements de main-d’œuvre au premier semestre 2009