Les mouvements de main-d’œuvre au 2e trimestre 2006

stabilité des flux de main-d’œuvre

JPEG - 6.6 ko

Au deuxième trimestre 2006, la rotation de la main-œuvre hors intérim demeure stable dans les établissements d’au moins dix salariés. L’emploi a continué à progresser dans les établissements de 10 à 49 salariés, alors qu’il est resté stable, comme au premier trimestre, dans ceux d’au moins 50 salariés.

Dans l’industrie, la part des départs à la retraite dans les sorties de CDI se stabilise à un niveau élevé. Dans la construction, la part des CDD dans les embauches dans les établissements d’au moins dix salariés se redresse après un repli au cours des trimestres précédents. Dans le secteur tertiaire, le taux de rotation dans les petits établissements rejoint celui des plus grands.

L’emploi féminin continue à progresser dans les établissements d’au moins dix salariés, alors que l’emploi masculin est stable. Les hommes sont plus fréquemment recrutés sous CDI que les femmes. La part des départs à la retraite dans les sorties est plus forte pour les hommes que pour les femmes.

- Premières Informations 2007-25.2 - Les mouvements de main-d’œuvre au deuxième trimestre 2006 : stabilité des flux de main-d’œuvre