Les métiers en 2010

reprise des créations d’emploi et évolution contrastée des tensions selon les métiers

GIF - 3.9 ko

Après un fort recul en 2008 et 2009, l’emploi total a augmenté en 2010 de 185 000 postes en France métropolitaine. Ainsi, fin 2010, la moitié des emplois perdus pendant la crise ont été retrouvés. Les principaux contributeurs aux créations d’emploi ont été le secteur tertiaire principalement marchand et l’intérim. La reprise de l’emploi intérimaire a été particulièrement forte pour les métiers industriels.

Selon les domaines professionnels, les tensions sur le marché du travail se sont plus ou moins redressées conduisant à des situations assez contrastées fin 2010. Les tensions des métiers du tertiaire ont été globalement moins affectées par la crise, et ont connu un rebond modéré plutôt tiré par celui des métiers les moins qualifiés. Les métiers du commerce échappent à cette tendance et se caractérisent par une forte croissance de tensions mais avec des situations diverses selon les métiers (Focus 1).

Quant aux métiers de l’industrie, lourdement impactés par la crise, ils ont enregistré un rebond important des tensions en 2010.
À l’inverse, le sursaut a été plutôt modeste pour les domaines professionnels dans lesquels exercent surtout des cadres :
informatique (Focus 2), études et recherche, cadres de l’industrie. De même la reprise des tensions dans les métiers du BTP et de l’agriculture a été faible.

- Dares Analyses 2011-084 - Les métiers en 2010 : reprise des créations d’emploi et évolution contrastée des tensions selon les métiers