Les jeunes actifs : nombreux dans les secteurs dynamiques à haute qualification

JPEG - 7.6 ko

Les jeunes qui ont terminé leurs études depuis au plus dix années se répartissent très inégalement dans les différents secteurs du tertiaire. Ces jeunes, qu’on qualifiera de « jeunes actifs », y occupent plus du tiers des emplois dans dix secteurs sur trente-trois. Ils représentent même la moitié des effectifs dans les activités de télécommunication privées, ainsi que dans le conseil et l’assistance informatique. En revanche, leur participation à l’emploi est comparable dans la majorité des secteurs industriels. Ils y occupent entre 18 et 25 % des emplois à l’exception de la pharmacie, de la parfumerie et de l’entretien où leur présence est plus marquée.

Les secteurs où les jeunes actifs sont le plus présents sont souvent des secteurs en expansion et à haute qualification de la main-d’œuvre. En effet, les jeunes actifs sont plus diplômés et plus souvent en situation d’embauche que leurs aînés. Ils sont également relativement nombreux dans certains secteurs du tertiaire à main-d’œuvre peu qualifiée, mais où la croissance de l’emploi a été rapide au cours des dernières années : restauration rapide, supermarchés et hypermarchés, sécurité, défense, police et protection civile. À l’opposé, ils sont peu présents dans les autres secteurs du tertiaire relevant majoritairement de la sphère publique, où les emplois sont pourtant assez qualifiés.

Premières Synthèses 2005-10.3 - Les jeunes actifs : nombreux dans les secteurs dynamiques à haute qualification