Les facteurs psychosociaux au travail

- Une évaluation par le questionnaire de Karasek dans l’enquête Sumer 2003

JPEG - 7.6 ko

Les femmes sont davantage exposées que les hommes au « job strain », une situation à risque pour la santé, où les marges de manœuvre individuelles ne permettent pas aux salariés de faire face aux exigences qu’ils ressentent dans leur travail.

Les employés et les ouvriers sont eux aussi plus touchés par le « job strain » que les professions plus qualifiées. Les ouvriers et employés disposent des marges de manœuvre les plus réduites et les cadres subissent les demandes les plus fortes.

« Job strain » n’est toutefois pas synonyme de « stress » au sens usuel du terme : les salariés soumis à une forte demande dans leur travail mais disposant de marges importantes pour y faire face, sont aussi nombreux à trouver leur travail très stressant.

« job strain » sont toutefois plus nombreux que les autres à se déclarer en mauvaise santé. Ces résultats sont obtenus grâce au questionnaire de Karasek, l’un des outils les plus utilisés pour évaluer les risques psychosociaux au travail.

- Premières Synthèses 2008-22.1 - Les facteurs psychosociaux au travail - Une évaluation par le questionnaire de Karasek dans l’enquête Sumer 2003