Les expositions aux agents biologiques dans le milieu de travail en 2003

JPEG - 7.6 ko

2,6 millions de personnes, soit 15 % des salariés, exercent des activités professionnelles pouvant les exposer à des agents biologiques. Seuls certains de ces agents biologiques sont pathogènes ou peuvent le devenir dans des circonstances particulières.54 % des salariés exposés le sont du fait de contacts avec des agents biologiques d’origine humaine, 8 % parce qu’ils sont en contact avec des animaux et 23 % parce qu’ils travaillent à des activités comme l’assainissement ou la manipulation de déchets ou de produits alimentaires.

Plus de la moitié des salariés potentiellement exposés aux agents biologiques appartiennent au secteur « santé-action sociale ». Dans ce secteur, 66 % des salariés sont exposés. D’autres secteurs exposent également une fraction non négligeable de leurs salariés : l’agriculture (33 %), les industries agricoles et alimentaires (31 %), les services personnels et domestiques (27 %) et la recherche et développement (24 %). Ces activités recouvrent cependant des expositions d’intensité très variable à une vaste famille d’agents biologiques présentant différents types de dangers, dont la plupart sont peu importants.

Les médecins qui ont réalisé l’enquête Sumer 2003, estiment que l’exposition au contact des agents biologiques d’origine humaine ou dans les industries agroalimentaires est globalement bien ou très bien maîtrisée. Elle le serait un peu moins au contact des animaux.

Premières Synthèses 2006-26.1 - Les expositions aux agents biologiques dans le milieu de travail en 2003