Les difficultés des étrangers sur le marché du travail

Effet nationalité, effet quartier ?

JPEG - 7.6 ko

La population étrangère ou d’origine étrangère est confrontée à un chômage et une précarité dans l’emploi en moyenne plus élevés que les Français de naissance.

Au niveau local, le chômage des étrangers est très important dans certains bassins d’emploi ou certains quartiers. Les étrangers ont, en moyenne, des niveaux de diplôme inférieurs à ceux des Français de naissance et ils appartiennent à des catégories socioprofessionnelles plus défavorisées, mais ce n’est pas la seule explication. « Toutes choses égales par ailleurs », les étrangers non ressortissants de l’Union européenne ont aussi un risque beaucoup plus fort de chômage dans certains quartiers, notamment dans ceux situés en zone urbaine sensible. Deux hypothèses peuvent être avancées : d’une part, un effet cumulatif entre nationalités et quartiers, qui renforcerait les difficultés des étrangers à accéder à un emploi ; d’autre part, les populations les plus fragiles seraient reléguées dans ce type de quartiers.

Premières Synthèses 2005-17.3 - Les difficultés des étrangers sur le marché du travail : effet nationalité, effet quartier ?