Les demandeurs d’emploi non indemnisables par l’assurance chômage en 2013

La part des personnes qui ne sont couvertes par aucune allocation chômage s’accroît

GIF - 3.9 ko

Fin septembre 2013, près d’une personne inscrite à Pôle emploi sur deux n’est pas indemnisable par l’assurance chômage. Parmi ces 2 860 600 personnes, près de 20 % sont indemnisables par l’État, le plus souvent par l’allocation de solidarité spécifique (ASS). Les autres ne sont couvertes par aucune allocation chômage. Leur poids dans l’ensemble a progressé entre 2012 et 2013, passant de 37 % à 39 %.

Fin septembre 2013, 488 300 personnes ont un droit ouvert à l’ASS, soit 12 % de plus qu’un an auparavant. L’augmentation continue du nombre de personnes indemnisables par l’ASS depuis septembre 2011 résulte d’entrées dans cette allocation bien plus dynamiques que les sorties. Fin septembre 2013, les trois quarts des personnes indemnisables par l’ASS perçoivent le montant forfaitaire maximal de 477 euros. 13 % ont un droit ouvert sans être indemnisées. Plus de la moitié des sortants d’ASS restent inscrits à Pôle emploi. 9 % ne sont plus inscrits et déclarent avoir repris un emploi.

Près d’un tiers des demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi sans être indemnisables travaillent. Les demandeurs d’emploi non indemnisables sont en moyenne plus jeunes et moins qualifiés que l’ensemble des demandeurs d’emploi.

- Dares Analyses 2015-063 - Les demandeurs d’emploi non indemnisables par l’assurance chômage en 2013. La part des personnes qui ne sont couvertes par aucune allocation chômage s’accroît

Information :

Dans cette publication, la mesure du taux de couverture diffère légèrement de celle qui serait obtenue en appliquant la méthode de calcul définie conjointement par Pôle emploi, la Dares et l’Unédic en janvier 2016 (cf. note méthodologique sur la mesure d’un taux de couverture par l’assurance chômage) et qui est utilisée pour le calcul du taux de couverture par l’indemnisation chômage présenté dans la publication de la statistique mensuelle du marché du travail à compter du mois de janvier 2016.