Les contrats d’aide à l’emploi du plan de cohésion sociale en 2005

Premier bilan

JPEG - 7.6 ko

Au cours de l’année 2005, les nouveaux contrats aidés définis par la loi de programmation pour la cohésion sociale se sont progressivement substitués aux anciens dispositifs des secteurs marchand et non marchand. En 2005, 247 000 personnes ont accédé à un contrat d’accompagnement dans l’emploi (CAE), un contrat d’avenir, un contrat d’insertion-revenu minimum d’activité (CI-RMA) ou un « nouveau » contrat initiative emploi (CIE).

Plus de la moitié d’entre elles ont été embauchées en CAE. Dans un contexte de montée en charge graduelle du contrat d’avenir, ce contrat a été la principale voie d’accès à l’emploi aidé des bénéficiaires de minima sociaux en 2005.

Les nouveaux contrats ont accueilli de nombreux jeunes peu qualifiés, conformément aux objectifs fixés. Comme par le passé, les associations restent le principal employeur de salariés en emplois aidés dans le secteur non marchand. La durée des CIE est en moyenne plus courte qu’en 2004. Les nouveaux contrats aidés du secteur non marchand prévoient un recours plus systématique à la formation et à l’accompagnement des bénéficiaires.

- Premières Synthèses 2006-37.3 - Les contrats d’aide à l’emploi du plan de cohésion sociale en 2005 : premier bilan