Les conflits du travail en 2004

Les salaires, premier thème de revendication

JPEG - 7.6 ko

En 2004, le nombre de jours de grève continue de baisser dans le secteur privé. Pourtant, le nombre de grévistes reste proche de celui de l’année précédente. La question salariale demeure le principal motif de grève devant l’emploi : près des deux tiers de l’ensemble des conflits portent sur ces deux thèmes. Malgré une légère baisse dans l’industrie, la conflictualité est bien plus forte dans ce secteur que dans la construction ou les services.

Plus fréquents dans les grands établissements, les arrêts de travail sont majoritairement d’initiative syndicale. La CGT, seule ou accompagnée d’autres organisations, y joue un rôle central. Enfin, contrairement à 2003, la conflictualité décroît également dans le secteur des transports et dans la fonction publique d’État.

Premières Synthèses 2005-45.1 - Les conflits du travail en 2004 : les salaires, premier thème de revendication