Les conflits du travail en 2002 et 2003

JPEG - 7.6 ko

Dans le secteur privé, les conflits localisés du travail ont fortement diminué en 2002 et 2003. Le déclin de la conflictualité constaté depuis le début des années 80 se poursuit donc après un pic de 1999 à 2001.

En 2003, pour les conflits localisés, le nombre de jours de grève dans les entreprises privées baisse pour la troisième année consécutive, et atteint son plus bas niveau depuis 1998. Il a chuté de moitié entre 2001 et 2003, passant de 30 jours à 15 jours annuels pour 1 000 salariés.

L’arrêt des négociations sur les 35 heures et la hausse du chômage contribuent au recul des grèves. Si le thème des salaires domine toujours, ce sont ceux de l’emploi et des conditions de travail qui progressent le plus. Dans la fonction publique d’État et les transports, la contestation de la réforme des retraites a provoqué une forte recrudescence des grèves en 2003. Dans ces deux secteurs, les statistiques incluent les conflits d’ampleur nationale, ce qui n’est pas le cas dans le secteur privé.

Premières Synthèses 2005-18.4 - Les conflits du travail en 2002 et 2003