Les bénéficiaires du RMI dans les contrats aidés

un accès privilégié aux contrats emploi solidarité

JPEG - 7.6 ko

En 2003, 30 % des entrants en stage d’insertion professionnelle et contrat aidé pour adultes sont des bénéficiaires du RMI. En dépit de la priorité accordée à ce public, le nombre de bénéficiaires du RMI dans les dispositifs de la politique de l’emploi a reculé de 37 % depuis 1998.

Sur la période, le volume de contrats en direction des adultes s’est réduit de 40 %, alors que les dispositifs en direction des jeunes se développaient. Les bénéficiaires du RMI sont massivement embauchés par le secteur non marchand. Plus jeunes, moins isolés et en meilleure santé que les autres bénéficiaires du RMI, leur parcours professionnel est plus heurté que celui des autres personnes en dispositif. Leur insertion professionnelle est à l’image de leur trajectoire passée : plus difficile à l’issue d’un contrat emploi-solidarité (CES), plus lente mais durable après un contrat initiative emploi (CIE).

Les régions du nord de la France ont fortement recours aux mesures du secteur non marchand, les CES notamment, pour insérer les bénéficiaires du RMI. Les régions du sud et l’Ile-de-France privilégient davantage les mesures du secteur marchand.

- Premières Synthèses 2005-06.1 - Les bénéficiaires du RMI dans les contrats aidés : un accès privilégié aux contrats emploi solidarité