Les bénéficiaires de la revalorisation du Smic au 1er janvier 2014

GIF - 3.9 ko

Au 1er janvier 2014, la revalorisation du Smic horaire a concerné 10,8 % des salariés, soit plus de 1,6 million de salariés (hors apprentis et intérimaires) des entreprises du secteur concurrentiel, après 12,3 % au 1er janvier 2013 et 11,1 % au 1er décembre 2011. Entre janvier 2013 et janvier 2014, le Smic a été revalorisé de 1,1 %, avec une hausse unique au 1er janvier 2014. L’année précédente, il l’avait été de 2,3 %, suite aux revalorisations de juillet 2012 puis janvier 2013. Dans de nombreuses branches les minima salariaux conventionnels s’étaient ainsi situés en janvier 2013 en dessous du montant du Smic, d’où une proportion plus importante de salariés touchés par sa revalorisation. Ces minima conventionnels ont généralement été relevés en 2013.

La baisse de la proportion de bénéficiaires de la revalorisation du Smic entre le 1er janvier 2013 et le 1er janvier 2014 s’observe dans une majorité de branches et de secteurs d’activité. Elle est forte dans les entreprises de 1 à 9 salariés (- 3,2 points) et plus limitée dans les entreprises de 10 salariés ou plus (-1,1 point).

La part des bénéficiaires de la revalorisation du Smic est plus élevée pour les salariés à temps partiel (26,0 % contre 7,3 % des salariés à temps complet) et dans les entreprises de plus petite taille (24,4 % pour celles de 1 à 9 salariés contre 4,6 % pour celles de plus de 500 salariés).

Dares Analyses 2014-087 - Les bénéficiaires de la revalorisation du Smic au 1er janvier 2014