Les bas salaires en France entre 1995 et 2011

GIF - 3.9 ko

En 2011, sur 22,3 millions de salariés des secteurs privé et public, 3,6 millions, soit près d’1 salarié sur 6, occupent un emploi à bas salaire, c’est-à-dire un emploi dont le salaire mensuel net est inférieur ou égal aux deux tiers du salaire mensuel net médian.

Sur la période 1995-2011, les catégories de salariés sur lesquelles se concentrent la population à bas et très bas salaire ont peu évolué. Plus des trois-quarts sont à temps partiel et près de la moitié sont en contrat à durée limitée ou travaillent chez un particulier. Les femmes représentent 75 % des salariés à bas salaire même si leur « risque » de percevoir un bas ou un très bas salaire, s’est légèrement réduit, « toutes choses égales par ailleurs », par rapport aux hommes entre le milieu des années 1990 et 2011.

Proche de 18 % dans la seconde moitié des années 90, la proportion de salariés à bas salaire est descendue à 15,0 % en 2006 et 2007, dans un contexte de modification de la structure de l’emploi sur la période et de resserrement de la hiérarchie des salaires dans le bas de la distribution. La proportion de salariés à bas salaire s’est légèrement redressée alors que s’amorçait le ralentissement de l’activité économique pour se stabiliser à 15,7 % entre 2008 et 2010 et atteindre 16 % en 2011.

Dares Analyses Dares Analyses 2012-068 - Les bas salaires en France entre 1995 et 2011