Le recours aux opérateurs privés de placement pour l’accompagnement des demandeurs d’emploi en difficulté d’insertion

le retour à l’emploi à l’horizon de 8 mois

GIF - 3.9 ko

À partir de septembre 2009, Pôle emploi a eu recours à des opérateurs privés de placement (OPP) pour assurer l’accompagnement personnalisé et renforcé de certains demandeurs d’emploi en difficulté d’insertion. Ceux-ci ont été orientés vers la prestation « Trajectoire emploi » (TRA) mise en œuvre par les OPP alors que d’autres étaient orientés vers la prestation « Cap vers l’entreprise » (CVE) assurée par Pôle emploi, toutes deux d’une durée de 6 mois.

8 mois après leur entrée dans le dispositif, les demandeurs d’emploi pris en charge en novembre 2009 ou mars 2010 occupent plus fréquemment un emploi lorsqu’ils ont été accompagnés par Pôle emploi (43 % contre 38 % pour les OPP) et plus fréquemment un emploi durable (28 % contre 23 %). Une fois tenu compte des différences de profil des populations accompagnées, l’avantage relatif de Pôle emploi se réduit mais persiste. Les OPP présents dans au moins trois régions ont des performances supérieures à celles des OPP implantés seulement dans une ou deux régions.

Que l’accompagnement ait été réalisé par Pôle emploi ou par un OPP, les emplois occupés par les demandeurs d’emploi à 8 mois sont moins stables que ceux occupés avant l’épisode de chômage :
moins de CDI, plus d’emplois à temps partiel. Si les deux tiers des personnes en emploi déclarent que cet emploi correspond à ce qu’elles recherchaient, environ un tiers déclare avoir dû faire des concessions pour l’obtenir, notamment sur le salaire.

- Dares Analyses 2012-002 - Le recours aux opérateurs privés de placement pour l’accompagnement des demandeurs d’emploi en difficulté d’insertion : le retour à l’emploi à l’horizon de 8 mois

Tableau complémentaire :
- Satisfaction vis-à-vis de l’emploi occupé et concessions réalisées