Le coût des politiques de l’emploi en 2006

JPEG - 7.6 ko

Le coût des politiques de l’emploi est estimé à 33,1 milliards d’euros en 2006 : 19,5 milliards pour les mesures générales d’allégement des cotisations sociales sur les bas salaires et 13,6 milliards pour les « dispositifs ciblés » (emploi aidé, formation professionnelle des demandeurs d’emploi et préretraites). En 2005, ce coût était de 30,4 milliards d’euros.

Le coût des mesures générales augmente de plus de 11 % en euros constants, en raison principalement de la prise en compte, en année pleine, du nouveau barème institué à l’issue du processus de convergence des différents minima salariaux. Après six années de baisse, les dépenses en faveur des dispositifs ciblés sont quasiment stables (+1 % en euros constants). Alors que les dépenses relatives à l’emploi aidé non marchand (3,5 Md€) redémarrent avec la montée en charge du plan de cohésion sociale (+11 %), celles relatives à l’emploi marchand aidé (5,0 Md€) fléchissent quelque peu (-2 %). Les dépenses pour la formation professionnelle des demandeurs d’emploi (4,1 Md€) progressent légèrement (+1,0 %).

Les dépenses de préretraites (1,0 Md€) diminuent toujours (-11 %). Les dépenses relatives aux dispositifs ciblés représentent 0,75 point de PIB en 2006, après 0,77 point en 2005. Si l’on inclut les allégements de cotisations sociales sur les bas salaires, le coût des politiques de l’emploi atteint 1,83 point de PIB, après 1,76 point en 2005.

- Premières Synthèses 2008-30.1 - Le coût des politiques de l’emploi en 2006