Le contrat de professionnalisation en 2016

Des embauches en hausse, une forte reprise dans la construction

JPEG - 22.6 ko

En 2016, 195 300 embauches en contrat de professionnalisation ont eu lieu, soit une hausse de 5,1 % par rapport à 2015. Les embauches reprennent dans la construction (+16,7 %) et poursuivent leur progression dans l’industrie (+2,2 %) et le tertiaire (+5,2 %), qui emploie la majorité des nouveaux contrats (80,2 %).

Les recrutements ont davantage progressé pour les salariés de 26 ans ou plus (+7,3 %) qui représentent, en 2016, près d’un quart des embauches. Le niveau de diplôme des personnes recrutées continue de s’élever, près de la moitié des bénéficiaires sont ainsi titulaires d’un diplôme de niveau Bac +2 ou plus.

Le recul des recrutements en CDI se poursuit avec seulement 5 % de contrats conclus à durée indéterminée. La durée moyenne des contrats est stable (14 mois), et la durée moyenne de formation augmente légèrement (600 heures en moyenne), même si cette durée reste très variable selon le profil du bénéficiaire et la spécialité préparée. Pour 7 bénéficiaires sur 10, le contrat de professionnalisation prépare à un diplôme ou un titre à finalité professionnelle reconnu par l’État et enregistré au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP), principalement dans le domaine des services.

Interrogés six mois après la fin de leur contrat de professionnalisation, 73% des bénéficiaires déclarent être en emploi. Parmi eux, 60% affirment occuper un emploi durable et non aidé.

- Dares Résultats 2018-009 - Le contrat de professionnalisation en 2016

- Données à télécharger - Le contrat de professionnalisation en 2016