La situation sur le marché du travail en 2008 des personnes ayant une reconnaissance administrative de leur handicap

GIF - 3.9 ko

En 2008, selon l’enquête Handicap et santé auprès des ménages, 6 % des personnes de 15 à 64 ans déclarent détenir une reconnaissance administrative de leur handicap ouvrant droit à l’obligation d’emploi de travailleur handicapé. Leur taux d’activité est très inférieur à celui de l’ensemble des personnes de 15 à 64 ans (46 % contre 71 %) et leur taux de chômage, basé sur les déclarations spontanées des personnes, est de plus du double de celui de la population totale en âge de travailler (22 % contre 10 %) (1).

Un quart des personnes en emploi déclarant avoir une reconnaissance de leur handicap travaille à temps partiel, plutôt court. Ce temps partiel est motivé dans quatre cas sur dix par des problèmes de santé.

Lorsqu’elles sont au chômage, la moitié de ces personnes considère que leur situation résulte d’un problème de santé causé par le travail, une maladie ou un accident. La moitié d’entre elles estime également qu’un aménagement ou une adaptation de leurs conditions de travail serait nécessaire pour prendre ou reprendre un emploi.

Parmi les personnes reconnues handicapées qui sont inactives alors qu’elles ont déjà travaillé et ne sont pas encore retraitées, 75 % attribuent le départ ou la perte de leur dernier emploi à un problème de santé, un accident ou un travail usant et les trois quarts se disent inaptes au travail. Rares sont celles qui déclarent souhaiter retravailler. Ces personnes perçoivent leur état de santé comme le principal obstacle à leur employabilité.


(1) - Ces chiffres diffèrent quelque peu des indicateurs de chômage calculés

Dares Analyses 2011-040 - La situation sur le marché du travail en 2008 des personnes ayant une reconnaissance administrative de leur handicap