La revalorisation du SMIC et ses effets de diffusion dans l’échelle des salaires sur la période 2000-2005

JPEG - 7.6 ko

Entre le dernier trimestre 1999 et le dernier trimestre 2005, le Smic horaire a progressé de 29,3 %. Les salariés rémunérés jusqu’à 1,4 Smic ont bénéficié de façon importante des augmentations du Smic. Le salaire mensuel de base des ouvriers a crû de 17,4 %, celui de l’ensemble des salariés de 15,9 %.

Au cours de ces six années, le pouvoir d’achat du Smic horaire a progressé de 16,5 %. Celui du salaire mensuel de base a crû plus rapidement pour les ouvriers que pour l’ensemble des salariés : respectivement 5,8 % et 4,4 %.

L’augmentation du Smic a été particulièrement forte entre 2003 et 2005, entrainant un plus grand dynamisme des salaires mensuels. C’est en général dans les entreprises qui comptent le plus grand nombre de salariés rémunérés au Smic que les salaires ont le plus augmenté. C’est le cas des petites entreprises et de secteurs tels que l’industrie textile, les services opérationnels, le commerce de détail et la réparation ou encore les hôtels, cafés, restaurants. Par rattrapage, la forte hausse du Smic s’est accompagnée d’une progression de la proportion des salariés au Smic.

- Premières Synthèses 2006-27.1 - La revalorisation du SMIC et ses effets de diffusion dans l’échelle des salaires sur la période 2000-2005