La rémunération dans les entreprises en 2006

La construction plus dynamique que l’industrie et le tertiaire

JPEG - 7.6 ko

En 2006, dans le secteur privé et semi-public, la rémunération brute mensuelle d’un salarié à temps complet s’élève en moyenne à 2 583 euros (+2,7 % par rapport à 2005) et le salaire moyen net de tous prélèvements à 1 941 euros (+2,0 %).

La hausse du salaire net moyen est plus forte pour les cadres et les professions intermédiaires que pour les autres catégories socioprofessionnelles. L’écart de salaire net moyen entre les hommes et les femmes à temps complet reste stable. En 2006, une femme gagne en moyenne 18,9 % de moins qu’un homme.

Le salaire net moyen des salariés à temps complet augmente plus fortement dans les entreprises de 10 salariés ou plus (+2,0 %) que dans les entreprises de 1 à 9 salariés (+1,7 %). Il est légèrement plus dynamique dans la construction (+2,4 %) que dans l’industrie (+2,3 %) et le tertiaire (+1,8 %). Les hausses les plus fortes sont enregistrées dans les industries des composants électriques et électroniques (+4,7 %) et dans le secteur de l’eau, du gaz et de l’électricité (+4,4 %). Agrégées selon la grille des conventions regroupées pour l’information statistique (CRIS), les branches professionnelles qui offrent les rémunérations moyennes les plus élevées sont celles des banques, établissements financiers et assurances.

Premières Synthèses 2008-27.2 - La rémunération dans les entreprises en 2006 : la construction plus dynamique que l’industrie et le tertiaire