La dépense nationale pour la formation professionnelle continue et l’apprentissage en 2010

Stabilité du montant de la dépense, baisse de sa part dans le PIB

GIF - 3.9 ko

En 2010, dans un contexte où l’économie française a connu une croissance fragile, la dépense nationale pour la formation professionnelle et l’apprentissage s’est élevée à 31,5 milliards d’euros. Rapporté au PIB, l’effort de formation recule de 0,1 point (1,6 %, après 1,7 % en 2009).

Les entreprises demeurent le principal financeur (41 % des dépenses totales). L’État et les régions interviennent à parts quasi égales avec, respectivement, 15 % et 14 % du total. Cependant, alors que la dépense de formation des entreprises recule (-2,9 %) et que celle des régions stagne (-0,7 %), les dépenses de l’État pour la formation augmentent à nouveau de manière soutenue (+7 %, après +8 % en 2009).

Les salariés demeurent les principaux bénéficiaires des fonds de la formation continue (62 %) même si la dépense en leur faveur recule (-2 %). Celle à destination des jeunes et des demandeurs d’emploi est la plus dynamique (+3 %). L’État devient le premier financeur de la formation en faveur des jeunes, devant les régions (36 % contre 34 %).

Dares Analyses 2012-081 - La dépense nationale pour la formation professionnelle continue et l’apprentissage en 2010