La cessation anticipée d’activité des travailleurs de l’amiante reste la principale préretraite publique en 2010

GIF - 3.9 ko

Au cours de l’année 2010, 6 680 salariés du secteur privé sont entrés dans un dispositif de préretraite publique en France métropolitaine, soit un recul de 8 % par rapport à 2009. Fin 2010, un peu plus de 40 000 salariés du secteur privé étaient en préretraite publique, soit une baisse de 18 % par rapport à 2009. Ces évolutions s’inscrivent dans un contexte de fortes restrictions de l’accès aux préretraites, notamment depuis 2003, afin de favoriser le maintien en emploi des seniors. En dix ans, les entrées annuelles en préretraites publiques ont été divisées par dix et le nombre de bénéficiaires présents en fin d’année a été divisé par cinq.

Avec 5 400 nouveaux bénéficiaires en 2010 et 30 600 allocataires en fin d’année, le dispositif de cessation anticipée d’activité des travailleurs de l’amiante (CAATA) est le seul dispositif de préretraite publique qui compte encore un nombre d’allocataires important. Ce dispositif représente à lui seul 81 % de l’ensemble des entrées en préretraites publiques, et 74 % de l’ensemble des préretraités fin 2010.

- Dares Analyses 2011-060 - La cessation anticipée d’activité des travailleurs de l’amiante reste la principale préretraite publique en 2010