L’insertion professionnelle, six mois après la sortie de contrats aidés

une analyse des salariés sortis en 2007 de CIE, CI-RMA, CAE et CAV

JPEG - 7.6 ko

Six mois après la fin du versement de l’aide associée à leur contrat, les salariés sortis d’un contrat aidé du secteur marchand en 2007 sont plus souvent en emploi que ceux passés par un contrat du secteur non marchand : 78 % et 56 % des sortants de CIE et de CI-RMA, contre 47 % et 33 % des sortants de CAE et de CAV. Dans l’ensemble, les sortants de contrats aidés de 2007 se sont mieux insérés dans l’emploi que ceux de 2006. Cela tient principalement à deux facteurs : l’amélioration de la conjoncture et la plus faible part des salariés sortis prématurément de leur contrat dans le secteur marchand.

Dans le secteur marchand, l’insertion dans l’emploi passe très souvent par le maintien chez l’employeur à l’issue du contrat aidé ; de ce fait, les salariés sortis de contrat avant la fin de l’aide de l’État sont moins souvent en emploi six mois après leur sortie. À l’inverse, dans le secteur non marchand, les salariés restés jusqu’au terme de leur contrat se réinsèrent plus difficilement que ceux sortis précocement, ces derniers rompant souvent leur contrat parce qu’ils ont trouvé un autre emploi.

Le fait d’avoir suivi une formation ou d’avoir été accompagné par une personne spécifique chez l’employeur augmente les chances d’accéder à l’emploi. Au-delà du seul retour à l’emploi, les trois quarts des sortants de 2007 estiment que leur passage en contrat aidé leur a permis d’acquérir une expérience professionnelle ou des compétences, ou de se sentir utile et de reprendre confiance.

- Premières Synthèses 2009-45.1 - L’insertion professionnelle, six mois après la sortie de contrats aidés : une analyse des salariés sortis en 2007 de CIE, CI-RMA, CAE et CAV