L’individualisation des hausses de salaire de base

Un rebond limité en 2003

JPEG - 7.6 ko

Dans les entreprises privées non agricoles de 10 salariés ou plus, les salaires de base ont augmenté de 2 % en 2003, dont 0,9 point sous forme d’augmentations individualisées. Parmi les salariés qui ont été augmentés, un quart a touché des augmentations totalement individualisées.

L’individualisation totale progresse par rapport à 2002, mais le recours à l’individualisation, même partielle, demeure moins fréquent qu’en 1999 et 2000. Les revalorisations de salaires catégorielles sont plus resserrées qu’antérieurement. En cas de négociations salariales, les augmentations de salaires sont plus élevées mais sans véritable effet sur la part d’individualisation. Lorsque les négociations débouchent sur un accord salarial, le montant des augmentations totales n’est pas plus élevé, mais les augmentations individualisées ont un poids plus faible qu’en l’absence d’accord.

- Premières Synthèses 2005-15.1 - L’individualisation des hausses de salaire de base