L’impact des relèvements salariaux de branche sur l’évolution du salaire mensuel brut de base entre 2003 et 2009

GIF - 3.9 ko

Trois niveaux de fixation des salaires coexistent en France : le niveau national avec la revalorisation du Smic par l’État, le niveau des branches avec la négociation des minima conventionnels et celui des entreprises avec la négociation annuelle sur les salaires.

Selon une estimation portant sur 251 branches du secteur concurrentiel couvrant 10,5 millions de salariés, les revalorisations de salaire conventionnel ont eu, en plus de celles du Smic, un effet à très court terme légèrement positif en moyenne sur l’évolution du salaire mensuel brut de base (SMB) des entreprises de 10 salariés ou plus sur la période 2003-2009.

Cet effet a pu cependant fortement varier d’une branche à l’autre. Alors que les revalorisations des salaires conventionnels ont influencé fortement l’évolution des salaires dans certaines branches (entreprises de propreté, entreprises de prévention et sécurité, métallurgie cadres), elles n’ont eu qu’un effet limité dans d’autres (branche de la plasturgie par exemple). L’effet à très court terme des revalorisations de branche sur l’évolution du SMB a également été moins fort dans les entreprises de 100 salariés ou plus ou lorsque la revalorisation précédente a pris effet il y a plus d’un an et demi.

Dares Analyses 2012-011 - L’impact des relèvements salariaux de branche sur l’évolution du salaire mensuel brut de base entre 2003 et 2009