Interruptions de carrière professionnelle et salaires des hommes et des femmes en 2006

JPEG - 7.6 ko

Environ 61 % des salariés des entreprises de 10 salariés ou plus du secteur concurrentiel en 2006 ont connu au moins une interruption dans leur carrière depuis leur premier emploi.

Près de la moitié des salariés (49 %) ont connu le chômage ; 13 % des salariés - majoritairement des femmes - se sont arrêtés de travailler pour s’occuper de leurs enfants. Les autres motifs d’interruption (18 %) renvoient à des problèmes de santé dans deux tiers des cas.

Parmi les salariés dont la durée du travail est décomptée en heures, ceux qui ont connu des interruptions de carrière ont un salaire horaire brut moyen plus faible que les salariés au parcours jusque-là continu (18 % d’écart), l’écart étant plus marqué entre les hommes qu’entre les femmes.

Si les interruptions semblent ainsi être plus pénalisantes pour les hommes que pour les femmes, il reste que les femmes qui ne se sont pas arrêtées de travailler ont un salaire horaire brut en moyenne inférieur de 17 % à celui de leurs homologues masculins, un écart que les principales caractéristiques observables n’expliquent que partiellement.

- Premières Synthèses 2010-011 - Interruptions de carrière professionnelle et salaires des hommes et des femmes en 2006