Évolution des salaires de base par branche professionnelle en 2014

L’absence d’inflation accentue les gains de pouvoir d’achat

GIF - 3.9 ko

Au cours de l’année 2014, dans un contexte de modération de l’activité de négociation salariale de branche, le salaire mensuel de base (SMB) des salariés des entreprises de 10 salariés ou plus du secteur concurrentiel progresse de 1,4 % en glissement annuel, après +1,6 % en 2013.

Dans le même temps, l’inflation est nulle (après +0,6 % en 2013). Le pouvoir d’achat du SMB augmente ainsi significativement en 2014, pour la troisième année consécutive (+1,4 %, après +1,0 % en 2013 et +0,9 % en 2012). Il progresse dans la totalité des branches du niveau le plus agrégé de la grille des conventions regroupées pour l’information statistique (Cris).

Le SMB à prix courants ralentit quant à lui dans la moitié de ces branches regroupées.

Comme d’ordinaire en cas de très faible inflation, l’essentiel des accords de branches se limite à la nécessité d’intégrer la hausse du Smic dans la grille conventionnelle de rémunération et éventuellement d’en relever les premiers niveaux.

Les branches dans lesquelles le SMB progresse le plus en 2014 sont notamment des branches industrielles qui ont une forte pratique de la négociation collective et ont signé un accord salarial. Le SMB a également été dynamique dans les branches tertiaires qualifiées, dans lesquelles la négociation individuelle est couramment pratiquée, qu’il y ait ou non un accord collectif.

- Dares Analyses 2015-037 - Évolution des salaires de base par branche professionnelle en 2014. L’absence d’inflation accentue les gains de pouvoir d’achat