Emploi, chômage, population active : bilan de l’année 2011

GIF - 3.9 ko

Avec le ralentissement de l’activité économique, la situation du marché du travail s’est dégradée au cours de l’année 2011. Après s’être accru de 107 000 postes en France métropolitaine au 1er semestre, l’emploi s’est contracté de 45 000 au 2nd semestre. Cette baisse s’explique pour les trois quarts par le repli de l’intérim. Hors intérim, l’emploi a reculé au 2nd semestre dans l’industrie et la construction mais s’est accru dans le tertiaire. Sur l’ensemble de l’année, la progression de l’emploi total a été de 61 000, deux fois moindre qu’en 2010, et le taux d’emploi s’est stabilisé.

Au 4e trimestre 2011, le taux de chômage s’établit à 9,8 % pour l’ensemble de la France. Il est de 9,3 % en France métropolitaine, en augmentation de 0,1 point en un an. Le nombre de chômeurs s’est accru de 53 000, tandis que celui des inscrits à Pôle emploi en catégorie A a augmenté de 125 000. Après avoir baissé de 0,1 point au 1er semestre, le taux de chômage s’est accru de 0,2 point au 2nd semestre, suite à la contraction de l’emploi. Fin 2011, 42,3 % des chômeurs le sont depuis plus d’un an, soit 1,1 point de plus que fin 2010.

En 2011, la population active a augmenté de 136 000 personnes. Cette hausse résulte exclusivement de la participation croissante des seniors au marché du travail. Les évolutions de la démographie et des comportements d’activité des moins de 55 ans ont contribué, pour leur part, négativement aux évolutions de la population active.

- Dares Analyses 2012-043 - Emploi, chômage, population active : bilan de l’année 2011