Emploi, chômage et population active en 2013

GIF - 3.9 ko

Du fait d’une fin d’année dynamique, 55 000 emplois ont été créés en 2013. Dans le secteur concurrentiel, 29 000 postes salariés ont été détruits dans un contexte de faible croissance économique et malgré des gains de productivité limités. Le nombre d’intérimaires a augmenté, mais, hors intérim, l’emploi salarié a reculé dans l’industrie, la construction et le tertiaire marchand. Avec la montée en charge des emplois d’avenir, le nombre de bénéficiaires d’un emploi aidé a progressé malgré le recul de l’alternance.

Au 4e trimestre 2013, le taux de chômage s’établit à 10,1 % sur la France entière et à 9,7 % en métropole. Stable sur l’année, le taux de chômage a peu varié pour les seniors et les personnes d’âges intermédiaires, mais a baissé de 2,6 points en un an pour les 15-24 ans. Fin 2013, 8,4 % des jeunes sont au chômage, soit un taux de chômage de 22,7 %. Selon les normes internationales, 2,8 millions de personnes sont au chômage en métropole fin 2013 et 1,3 million sont sans emploi, souhaitent travailler mais ne sont pas classées comme chômeurs. Du 4e trimestre 2012 au 4e trimestre 2013, alors que le nombre de chômeurs a baissé de 28 000, le nombre d’inscrits à Pôle emploi en catégorie A a augmenté de 191 000.

En 2013, la population active s’est contractée de 28 000 personnes. Le contexte démographique, la moindre présence des jeunes sur le marché du travail et une bien moindre hausse du taux d’activité des seniors que celle observée lors des années précédentes ont pesé sur l’évolution de la population active. En revanche, la progression tendancielle de l’activité féminine a permis de limiter ce repli.

Dares Analyses 2014-052 - Emploi, chômage et population active en 2013