Devenir à six mois et accompagnement des personnes sorties de contrats aidés en 2011

Davantage de formation et d’encadrement pendant le contrat que pour les sortants de 2010

JPEG - 2.7 ko

Six mois après la fin de l’aide de l’État associée à leur contrat, 70 % des salariés sortis en 2011 d’un contrat aidé du secteur marchand sont en emploi (comme en 2010). Leur insertion dans l’emploi passe souvent par le maintien chez l’employeur, plus fréquent après un CDI ou un contrat long.

Parmi les salariés sortis d’un contrat aidé du secteur non marchand en 2011, 40 % sont en emploi six mois après la fin du contrat, une part comparable à celle de 2010. Ceux qui ont rompu leur contrat de manière anticipée sont plus souvent en emploi que ceux qui sont allés au terme prévu, les ruptures étant souvent liées à une meilleure opportunité d’emploi.

Le renforcement des exigences en matière d’accompagnement et de formation dans le cadre du contrat unique d’insertion (CUI) porte partiellement ses fruits. Les sortants de contrats aidés en 2011 déclarent plus souvent qu’en 2010 avoir été formés ou accompagnés par un tuteur pendant leur contrat (respectivement 33 % et 38 %, après 28 % et 29 % en 2010). En revanche, ils déclarent un peu moins souvent avoir été suivis par un référent externe à leur employeur (25 %, après 28 % en 2010). Par ailleurs, peu de bénéficiaires ont pu préparer leur sortie de contrat avec un conseiller de Pôle emploi ou de mission locale.

- Dares Analyses 2013-071 - Devenir à six mois et accompagnement des personnes sorties de contrats aidés en 2011. Davantage de formation et d’encadrement pendant le contrat que pour les sortants de 2010