Des conflits du travail plus nombreux et plus diversifiés

JPEG - 7.6 ko

La conflictualité du travail s’est intensifiée au cours de la dernière décennie. Entre 2002 et 2004, 30 % des établissements de plus de vingt salariés ont connu au moins un conflit collectif selon les déclarations des représentants de la direction. Ils étaient 21 % entre 1996 et 1998.

Les conflits ont davantage porté sur les salaires et sur le temps de travail. Les arrêts de travail (grèves et débrayages) demeurent un mode d’action collective fréquent mais d’autres formes, comme le refus d’heures supplémentaires et la pétition, ont davantage progressé. Les conflits individuels sont aussi plus nombreux, de même que les établissements où surviennent à la fois des actions collectives de salariés et des conflits individuels.

La part des établissements connaissant des conflits a augmenté dans tous les secteurs d’activité. Cependant, les conflits collectifs vont de pair avec des relations sociales formalisées. Ainsi, ils sont plus nombreux dans les grands établissements où pratique de la négociation collective et implantation syndicale sont plus fortes, notamment dans l’industrie, les transports et les activités financières.

- Premières Synthèses 2007-08.1 - Des conflits du travail plus nombreux et plus diversifiés