Conjoncture de l’emploi et du chômage au 4e trimestre 2007

l’emploi reste dynamique malgré un ralentissement de l’activité

JPEG - 6.6 ko

Au 4e trimestre 2007, la croissance du PIB s’est limitée à +0,4 %, après +0,8 % au 3ème trimestre. Ce ralentissement de l’activité s’est pourtant accompagné de créations d’emploi toujours dynamiques dans le secteur marchand : +47 000 postes, après +66 000 au 3e trimestre. L’industrie a continué de détruire des emplois (-11 000), tandis que la construction a continué d’en créer (+10 000). Dans le tertiaire, l’emploi a légèrement ralenti (+48 000 après +59 000 au 3ème trimestre), l’intérim ayant poursuivi pour sa part son repli (-7 000). Dans le secteur non marchand, le nombre de salariés en contrat aidé a baissé au 4ème trimestre de -24 000, après -1 000 au trimestre précédent.

L’emploi total aurait ainsi ralenti au 4e trimestre 2007 : +62 000 postes estimés, après +82 000 au trimestre précédent. Sur l’année 2007, les créations d’emploi total se seraient élevées à +361 000 postes, dont +328 000 dans les secteurs concurrentiels. Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à l’ANPE a continué de diminuer au 4ème trimestre, quelles que soient les catégories retenues, à un rythme cependant moins soutenu au second semestre qu’au premier.

D’après les estimations de l’Insee, le taux de chômage au sens du BIT a continué de se replier pour s’établir à 7,5 % de la population active en France métropolitaine au 4e trimestre 2007, en baisse de -0,9 point sur un an. Le marché du travail a également continué de s’améliorer dans la zone euro, où le taux de chômage au sens du BIT s’est établi à 7,2 % au 4ème trimestre 2007.

- Premières Informations 2008-16.2 - Conjoncture de l’emploi et du chômage au 4e trimestre 2007 : l’emploi reste dymanique malgré un ralentissement de l’activité