Conjoncture de l’emploi et du chômage au 4e trimestre 2005

Le recul du chômage se poursuit malgré le tassement de la croissance

JPEG - 6.6 ko

Au 4e trimestre de 2005, l’activité économique progresse moins fortement : +0,4 %, après +0,7 % au 3ème trimestre. L’emploi salarié des secteurs marchands non-agricoles continue de progresser : +21 000 créations d’emplois sur le trimestre, après +11 000 au trimestre précédent. Toujours dynamique dans le secteur de la construction (+12 000 postes), l’emploi augmente encore modestement dans le tertiaire (+25 000 postes).

L’industrie continue à détruire des emplois, mais moins rapidement qu’au cours des trimestres précédents : -16 000 postes, soit la baisse la plus faible depuis le début de l’année 2005.

Les nouveaux dispositifs du Plan de Cohésion Sociale continuent par ailleurs leur montée en charge, si bien que le nombre de bénéficiaires d’emplois aidés progresse de +11 000 au 4ème trimestre de 2005, après trois années de baisse quasi-continue. Ce retournement à la hausse favorise le redressement de l’emploi total : +26 000 créations nettes d’emploi. La décrue du chômage s’en trouve confortée : -51 000 demandeurs d’emploi au sens du BIT, après -59 000 au trimestre précédent. Le taux de chômage en France recule à 9,6 % à la fin du 4ème trimestre de 2005, après 9,8 % à la fin du 3ème trimestre. Dans la zone euro, le taux de chômage reste stable à 8,4 % de la population active fin décembre.

- Premières Informations 2006-16.1 - Conjoncture de l’emploi et du chômage au 4e trimestre 2005 : Le recul du chômage se poursuit malgré le tassement de la croissance.